Thomas l'obscur

 

Ce texte de Maurice Blanchot est sans doute le plus génial que nous connaissions concernant la non-fixité de l'identité. La succession des phrases nous emporte jusqu'aux ultimes conséquences du devenir universel. "Tout passe, tout coule." Cette expérience s'incarne ici à travers celle de Thomas, dont la pensée et les actions sont décrites avec une minutie extrême, et dont pourtant l'identité reste insaisissable jusqu'au bout. L’Étranger... que nous sommes peut-être tous...

D’après le texte de MAURICE BLANCHOT

 
Mise en scène : Jean-Noël Dahan 
Jeu : Sarah Aouididi, Matthias Hardoy, Joachim Lhomme, Emma Nortier, Meriem Ouajhi, Stéphane Petry, Nassim Rezzoug, Philippine Vahé et Alexandra Vallejo

Lieu de représentation : Université Paris Nanterre

- Au foyer G-H de la résidence universitaire 
5 juin : 20h
6 juin : 20h

- Au Platø9 de la Maison de l’Etudiant
7 juin : 19h30

Durée : 35 minutes.