Les sept contre Thèbes

d’après la tragédie d’Eschyle

 

Mise en scène par Jean-Noël Dahan

Avec Nazim Benchicou,Lamya Louafi, Elisa Ollier, Marie Ouillon, Thomas Schütte, Nayibe Taveres- Abel et Salomé Uzan

20, 21, 22, 25 juin 2012 à 20h- salle 218 du batiment L - Université Paris Ouest Nanterre

26, 27, 29 juin à 20h salle R109 de la Maison de l’Etudiant Université Paris Ouest Nanterre

 

Qu'est-ce-qu'une menace politique vitale ? De quoi à t-on peur aujourd'hui à ce degré là et de façon collective ? Le terrorisme ? La peur n'est-elle pas plutôt la condition de l'exercice du pouvoir, le moyen d'instaurer des lois d'exception, à l'encontre de la tradition, des habitudes, mais aussi de la légitimité ? 

La loi écrite et nouvelle, la rationalité et l'action sont dans cette pièce des valeurs portées par le masculin, alors que le féminin est associé aux lois ancestrales, à l'émotivité, la passivité, la religiosité. Eschyle n'est pas dupe de ces oppositions ; il en joue afin de révéler les structures élémentaires sur lesquelles notre société occidentale est construite. Il les exacerbe afin de les transformer en question aux yeux du public. 

Cette pièce articule le politique et le psychologique, le collectif et l'intime. En situation de crise, la violence intime des hommes et des femmes s'épanche et participe à la construction d'une identité indissociablement individuelle et collective.